les politiciens du pays mettent en colère la société civile

A Madagascar, des organisations de la société civile ont exprimé leur ras-le-bol, mardi 19 avril. En cause : le faible niveau des politiciens du pays. Alors que la crise économique perdure et que neuf personnes sur dix vivent avec moins de 1,50 euro par jour, rien n’est fait pour réellement venir en aide au peuple. Elles accusent les politiciens de vouloir s’enrichir et préparer leur réélection.

Les organisations de la société civile s’indignent. Dans un véritable réquisitoire, elles s’attaquent aux politiciens malgaches : jugés « immatures », ils « ridiculisent » le pays selon les termes du communiqué.

Les raisons de leur colère sont multiples : les trafics continuent en toute impunité et les responsables sont même nommés à des postes importants, les structures de lutte contre les abus ne sont toujours pas en place malgré les discours, la corruption, les nombreuses entorses à l’Etat de droit et une méthode de gouvernance arbitraire.

En effet, la population souffre : la pauvreté s’enracine. Sécurité alimentaire et santé en passant par l’éducation et la justice, les conditions de vie se détériorent de jour en jour. Pourtant les dirigeants « ne pensent qu’aux prochaines élections présidentielles en 2018 », peut-on lire. Ils ne proposent aucune vision à long terme et se contentent de gérer leurs affaires de gros sous, déplore le communiqué.

Les organisations de la société civile demandent au président de la République de prendre ses responsabilités. Elles interpellent également le nouveau gouvernement et le somment de s’attaquer réellement aux problèmes de la population. Avec des résultats concrets.

SOURCE: RFI AFRIQUE

Laisser un commentaire