Le WWF se mobilise avec la région Sava pour mieux appliquer le “dina”

Une rencontre régionale de la Sava autour de l’application du “dina”, réglement traditionnel homologué par le tribunal, a été organisé en collaboration avec WWF et d’autres organisations de la societé civile afin de mettre fin aux éternelles relaxations des auteurs de délits d’exploitations illicites des ressources naturelles.

En effet, le dina est désormais appliqué dans la région de la Sava grâce à l’initiative de WWF, des autres ONG, de la société civile, des communautés de base, des forces de l’ordre, des représentants régionaux et ministériels, et du tribunal de la ville d’Antalaha.

La rencontre a été l’occasion d’expliquer le rôle de chaque entité dans l’architecture du dina, dès sa conception à son homologation, jusqu’à son application. Plusieurs recommandations ont été émises, dont l’homologation et la publication obligatoires des dinas pour renforcer les interventions des communautés gestionnaires des ressources naturelles. La mise en place du comité d’application du dina et du comité de suivi de cette application s’est avérée essentielle, pour accompagner les actions continues de communication, de sensibilisation, de patrouilles. Au niveau du service régional de contrôle de la région de la Sava, un  service du contentieux chargé de la rédaction des conclusions, du suivi des dossiers et de soutien des dossiers devant le tribunal est établi.

La rencontre a porté ses fruits: actuellement, une personne a été mise en prison, ayant commis une infraction à l’encontre de ce règlement homologué au niveau du tribunal. C’est une grande première car habituellement, les infracteurs bénéficiaient toujours d’une relaxation.

Malala Andriantsitohera

Malala Andriantsitohera

Mahaliana i Madagasikara, indrindra ireo zavaboahariny !