Station de pesage sur la RN7

 

Le Président de la République était au rendez-vous avec la population d ’Ambatolampy, ce 29 août
2018, pour lui remettre la nouvelle station de pesage des véhicules poids lourds, sur la RN7, au PK
67+100, ainsi qu’une nouvelle aire d’abattage.

Contrôle pour la sécurité et la durabilité des routes
La route nationale 7 est un des plus grands axes routiers du pays, pour le transport de personnes  et
de marchandises. La mise en place la station de pesage, pour les véhicules lourds, répond à l’objectif
de préserver le patrimoine routier, et plus  particulièrement  les  ponts.  Par  sa  mission,  la   station
contribuera à améliorer la sécurité routière ; en effet, les poids lourds en surcharge sont à l’origine    de nombreux accidents, outre la détérioration rapide de la chaussée. Financé par la Banque Mondiale,
via l’IDA, à hauteur de 1.654.995.741,60 ariary, les travaux d’aménagement de la station s’inscrivent
dans le cadre du  Projet d ’ urgence  pour  la  préservation  des  infrastructures  et  la  réduction  de  la
vulnérabilité (PUPRIV) du Ministère des travaux publics. A rappeler que cette station est la troisième
du genre avec celles de Maevatanana (RN4) et d’Ambohimalaza (RN2).

Puis, avant la rencontre avec la population, le Chef de l’Etat a remis un abattoir, construit suivant les
normes sanitaires. Avec une capacité d ‘ abattage de  25 boeufs  et  de  35  porcs,  par  semaine,  cette
nouvelle infrastructure fait vivre environ 70 familles.

Rencontre avec la population d’Ambatolampy
Après  la  remise des   deux   infrastructures,  le   Président  de  la  République  a  été  accueilli par  la
population d’Ambatolampy, venue en masse, au stade municipal d’Andafiatsimo. Lors de la rencontre,
les représentants de la population ont demandé la réhabilitation de  la  route pavée  menant  au  stade,
le renforcement de la sécurité face à la recrudescence  des  actes  de  banditisme, dont un véhicule 4×4
pour le commissariat d’Ambatolampy pour répondre aux urgences de sécurité.

À la population d’Ambatolampy, le Chef de l’Etat a souligné que : « Le développement  ne  se  fait pas
en un jour, car la mise en place d’infrastructures de base prends du temps. Le Fisandratana que nous
édifions   signifie  avant  tout  une  renaissance  de  la  mentalité, de  nouvelles  manières  de  voir,  de
concevoir et d’agir pour le pays, avec un grand sens du patriotisme ; c ’ est un engagement, un  travail
incessant,   dans  un   esprit  d  ’ entraide et  de  solidarité.   »  Il  a  par  ailleurs   invité  la  population
d ’  Ambatolampy  à  se  dresser  contre  la  provocation,  et  les  appels  à  la  haine  et  la violence, et à
assumer ses responsabilités,  à  quelque niveau qu’ on soit, pour le développement du pays. Dans son
allocution,

le Président Rajaonarimampianina a évoqué l’importance de l’ agriculture et de  l ’ élevage dans la région, et dans tout le Vakinankaratra, où la construction d’infrastructures de base permettra de créer des emplois et d’améliorer les conditions de vie de la population. Par rapport à ce grand secteur, quatre nouveaux barrages hydroagricoles ont étés construits, notamment à Morarano, Manjakatompo, et deux autres, à Andravola, et  qui  permettent d ’ irriguer  près  de  400  hectares  de
rizières. Par ailleurs, il a annoncé quelques projets à venir,  entre  autres, la  réhabilitation  de  la route
menant à Manjakatompo et celle de Tsiafajavona, ainsi  que  l ’ attribution  de  nouveaux  appareils  et
équipements pour l’hôpital d’Ambatolampy ;

Par ailleurs, dans le domaine de l’énergie, les études et le bouclage du financement du futur barrage hydroélectrique de Sahofika, sur l’Onive, sont à un stade très avancé, et cette infrastructure est prévue avoir une capacité de 200 MW.
Dons pour la population :
• 860 kilos de semences de maïs ;
• 500 kilos de semences de haricots ;
• 560 kilos de semences de riz ;
• 3, 500 tonnes d’engrais ;
• 7,750 tonnes de lombricomposte ;
• 3 boeufs ;
• 50 sacs de riz ;
• 15 sacs de sucre ;
• 180 litres d’huile.
• Pour l’abattoir : un nettoyeur à haute pression et divers équipements ;
• 162 téléphones portables pour les chefs de fokontany ;
• Des motocyclettes prochainement pour renforcer la sécurité ;

Laisser un commentaire