Rentrée judiciaire 2017 : « 2016 a été l’année du redressement »

La rentrée judiciaire 2017 a eu lieu ce 23 février. La cérémonie solennelle s’est déroulée à la Cour Suprême, à Anosy, Antananarivo, en présence du Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, et de plusieurs membres du gouvernement, dont le Garde des Sceaux, Ministre de la justice, Charles Andriamiseza.

L’année 2016 a vu la réalisation de plusieurs projets et réformes du système judiciaire. Parmi ceuxci figurent la mise en place du guichet unique dans les tribunaux, l’instauration des pôles anticorruption, ou PAC, qui ont remplacé les Chaines pénales anti-corruption, ainsi que la création de la chaîne spéciale de lutte contre le trafic de bois de rose et/ou de bois d’ébène. Pour le premier Président de la Cour Suprême, Modeste Randrianantenaina, 2016 a été une année de redressement du système judiciaire et du rapprochement de la Justice par rapport à la population.

La Cour de cassation, le Conseil d’Etat et la Cour des comptes qui forment la Cour Suprême ont présenté brièvement leurs volumes de travail de l’année précédente. Ils ont profité de l’occasion pour adresser quelques requêtes au Président de la République, concernant notamment la construction de plus d’infrastructures judiciaires, la mise à jour des matériels et outils de travail, ainsi que le renforcement du personnel judiciaire dans plusieurs localités de l’île.

Par ailleurs, le Tribunal de Première Instance de Vangaindrano sera bientôt inauguré, suivi de celui de Fenerive Est. En marge de la cérémonie, à la Cour Suprême toujours, une concertation s’est tenue entre la Cour des Comptes Malgache et des représentants des gouvernements camerounais et canadiens pour le raffermissement de la gestion des ressources minières de Madagascar, un autre aspect de l’implication de la justice dans le développement du pays.

Laisser un commentaire