Police de l’air et des frontières à Ivato 202 personnes reconduites, refoulées et expulsées

Le service central de la police de l’air et des frontières  est dirigé par le Commissaire divisionnaire de police Lebiria Rufin Tolojara. Pour l’année 2018, les statistiques ont démontré que la PAF a vraiment accompli leurs missions, telles, les contrôles des flux migratoires aux frontières, les entrées et les sorties des armes et munitions. Par la suite, elle contrôle et réprime les trafics de drogues. Par ailleurs, la Police de l’air et des frontières assure aussi la sécurité et sûreté des aéronefs, des installations aéroportuaires des passages ainsi que leurs bagages; la protection des VIP durant leurs passages au niveau de l’aéroport et la protection des fonds et objets de valeur.. ensuite, elle maintient l’ordre public et effectue les tâches de police judiciaire. A retenir qu’elle coordonne également activités des autres aéroports comme Antsiranana, Nosy-be, Mahajanga, Toamasina et Tolagnaro…
14 faits saillants se sont déroulés l’an dernier et la plupart étaient des tentatives d’usage de passeports contrefaits, d’usage de faux carte de résident biométrique malagasy. 75 passagers étaient non embarqués à l’aéroport d’Ivato dont 32 malagasy, 10 comoriens, 07 français,05 chinois, 02 espagnol, 02 indiens, 02 italiens,02 irakiens, 01 britannique, 01 burundais,, 01 congolais, 01 iranien, 01 afghan, 01 mauritanien,,01 népalais, 01 syrien, 01 belge, 01 sri-lankais, 01 thaïlandais, 01 mauricien et 01 Tchèque pour diverses raisons Quant aux personnes reconduites, refoulées et expulsées, elles étaiement au,nombre de 202 dont la majorité sont des ressortissants malagasy.. a la deuxième place, les Irakiens et à la troisième place les turcs.. L’an passé, les hommes forts de la sûreté et  de la sécurité aéroportuaires ont enregistrés 586 319 arrivées et départs, Les visas délivrés à l’arrivée du 15 décembre 2017 jusqu’au 29 décembre 2018 étaient au nombre de 146 560, repartis comme suit 133 749 pour les 30 jours contre 7 954 pour les 60 jours et 4 857 pour les 90 jours. En grosso modo,  le nombre des vols enregistrés était  2996 pour l’arrivée et 3129 pour le départ.. A noter que la police de l’air et des frontières malagasy travaille de concert avec la gendarmerie nationale et les douanes.

Laisser un commentaire