Obs SAFIDY , communique de presse du 21 12 2018

(SARY   NINDRAMINA DAHOLO)

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Antananarivo, Vendredi 21 décembre 2018

Le deuxième tour de l’élection présidentielle du 19 décembre 2018 s’est généralement déroulé dans le calme malgré quelques incidents et insuffisances constatés.

Pour contribuer à la crédibilisation, à la transparence et à la légitimité du processus électoral lors du second tour du scrutin présidentiel du 19 décembre, l’Observatoire SAFIDY a déployé un contingent de 7350 observateurs dans 34 districts de 7 régions, respectivement Amoron’i Mania, Analamanga, Androy, Atsimo Andrefana, Atsinanana, Boeny, Sava. Les femmes représentent 47% et les jeunes 62% des observateurs déployés par SAFIDY.  Couvrant 9350 bureaux de vote, ce qui représente 40% de l’électorat, SAFIDY est la plus grande mission d’observation électorale malgache déployée pour les élections présidentielles de 2018.

La déclaration préliminaire que nous présentons aujourd’hui est issue de l’observation des étapes du processus électoral à savoir la campagne électorale, l’audit du logiciel du traitement des résultats de la CENI, le jour de silence, et le jour du scrutin sur un échantillon de 2000 bureaux de vote.

–          Les résultats du premier tour des élections présidentielles ont qualifié deux candidats sur les 36 qui ont brigué le poste de la magistrature suprême : Andry RAJOELINA et Marc RAVALOMANANA. Si certains candidats perdants ont décidé d’appuyer soit l’un ou l’autre candidat pour le deuxième tour, d’autres ont préféré ne soutenir aucun des deux.

–          Pendant la campagne électorale du 04 au 17 Décembre 2018, sur environ 313 Communes observées par SAFIDY, les campagnes faites par les candidats et leurs comités de soutien ont couvert plus de la moitié des communes. Les candidats eux-mêmes n’étaient présents que dans moins de 8% des communes. Les dénigrements entre les partisans des candidats ont été observés dans 8,2% des communes. la pose d’affiche dans des lieux interdits a été constaté avec beaucoup plus de cas dans les régions Analamanga, Atsimo Andrefana et Amoron’i Mania. Les distributions d’argent ont été observées dans 10,4% des communes et les menaces dans 1,2%.

–          Les médias malgaches ont couvert le processus électoral du second tour de l’élection présidentielle avec moins d’alarmisme qu’au premier tour. Ils ont donné peu d’échos aux mouvements anti-élections, aux discours alarmistes et aux propos discréditant la Commission Electorale Nationale Indépendante ou la Haute Cour Constitutionnelle. Les médias publics se sont abstenus d’évoquer certaines situations sensibles qui ont été relevées par des médias privés durant cette période électorale.

–          Le jour du scrutin du 19 décembre s’est déroulé de manière générale dans le calme, et les procédures ont été respectées, malgré quelques insuffisances. Des incidents ont été rencontrés dans 0,4% des BV observés par SAFIDY notamment dans les régions Atsimo, Boeny et Analamanga.

–          Le second tour de l’élection présidentielle a vu une baisse du taux de participation, soit une diminution en comparaison avec le premier tour. Cette diminution peut être expliquée par : la saison de pluie, l’ambiance de festivité, le manque de motivation des électeurs, la non-existence de choix pouvant satisfaire les attentes citoyennes, et une lassitude due à l’ambiance électorale, en particulier les attitudes des candidats et de leurs partisans, ainsi que d’autres raisons.

–          Des numéros verts ont été mis à la disposition des observateurs et des citoyens et ont permis la réception de 117 cas relatifs à des infractions de corruption. Certains qui sont survenus ont été signalés et présentés rapidement de manière diligente au BIANCO pour recoupement et investigations.

–          L’observatoire SAFIDY est ainsi au courant des rumeurs sur les tentatives de fraude et les irrégularités relayées par les camps des 2 candidats et recommande aux électeurs d’attendre dans la sérénité les résultats qui seront proclamés par les autorités compétentes et aux candidats de recourir aux voies légales pour les possibles contestations.

En ce moment les observateurs de SAFIDY sont en train d’observer les activités de consolidation et traitement des résultats au niveau des SRMV et assurent une présence permanente à la CENI pour la centralisation des résultats provisoires. L’observation des contentieux électoraux et la phase post-électorale font aussi partie de la méthodologie de travail.

Pour finir, SAFIDY recommande aux citoyens de ne pas se laisser manipuler et de se fier en priorité aux informations fournies par la CENI et les observateurs agréés.      

Nous vous remercions de votre patience

L’observatoire SAFIDY est une structure indépendante, neutre, dotée d’un savoir-faire technique et d’analyse, créé avec l’appui de l’Union Européenne. Elle a pour mission de recueillir les données et les faits saillants sur le déroulement des élections, et après analyses, de communiquer et publier ses constats techniques.  SAFIDY est ainsi une structure pérenne capable de fournir des outils efficaces et de référence permettant à la société civile de faire des actions d’interpellation et de plaidoyer. Les recommandations issues de ses observations seront partagées à tous les acteurs impliqués dans le processus électoral pour servir d’outils de renforcement, de plaidoyer et d’interpellation des instances nationales.

Contact : 034 06 883 65 / safidy.observatoire@gmail.com

Laisser un commentaire