Mobile money: Deux individus arrêtés

                                                                                      (SARY NINDRAMINA)

Escroquerie :Deux individus arrêtés  pour avoir extorqué 5 720 000 ariary par « mobile money »

Un réseau d’escrocs par utilisation de « mobile money » a été démantelé par la police à Mahajanga. Deux individus ont été appréhendés par des éléments du commissariat de la Sécurité publique de Mahabibo à Mahajanga, le 29 novembre dernier, après avoir réussi à extorquer 5 720 000 ariary à travers ce système de transaction monétaire, en vogue depuis ces dernières années. Leur arrestation a fait suite à la plainte déposée par l’une de leurs victimes qui est un opérateur de kiosque dans la Cité des Fleurs. Leur mode opératoire est simple mais difficile à détecter. Selon la victime, l’un des malfrats est venu chez lui en disant qu’il n’avait pas de téléphone alors que quelqu’un habitant à Antananarivo devait lui envoyer de l’argent. Le malfrat a demandé à l’opérateur de kiosque s’il pouvait se servir du téléphone et du compte « mobile money » de l’opérateur de kiosque pour qu’il puisse recevoir cet argent. Pour persuader son interlocuteur, il a affirmé en avoir besoin d’urgence pour le soin de l’un membre de sa famille qui était, selon lui, gravement malade à l’hôpital. Ainsi, l’opérateur a alors appelé le numéro du téléphone de la personne à Antananarivo pour que ce dernier puisse envoyer l’argent. Après la conversation, ce dernier a demandé à l’opérateur de passer son téléphone à la personne qui avait besoin de son aide. Recevant ce poste, celui-ci a rapidement enregistré le numéro de téléphone de son ami à Antananarivo dans le répertoire de celui de l’opérateur. Pourtant, le nom dans le répertoire était le nom du mobile money qu’il allait filouter, que ce soit Mvola, Airtel money ou Orange money. Quelques temps après, son complice d’Antananarivo a envoyé un message indiquant que l’argent était arrivé. Puisque l’expéditeur affiché sur l’écran du téléphone était le nom du mobile money entré par l’escroc dans le répertoire de son téléphone, l’opérateur de kiosque a versé la somme indiquée dans le message à l’escroc. Ce dernier s’était déjà échappé quand la victime s’est rendue compte qu’elle s’était fait extorquer. L’opérateur de kiosque a de suite porté plainte au commissariat de Mahabibo. L’un des suspects a été surpris dans un bar au Jardin Cayla dans la ville de Mahajanga, le 29 novembre. Durant son interrogatoire, il a avoué son forfait tout en dénonçant son complice qui a, à son tour, été arrêté le même jour. Déférés au parquet, les deux présumés escrocs sont actuellement écroués à la prison de Mahajanga.

T.M.

MIDI MADAGASIKARA DU 07 DECEMBRE 2018

Laisser un commentaire