Lutte contre le VIH Sida

Ce 1er Décembre 2018 marque les 30 ans de la première Journée mondiale dédiée à la lutte contre le VIH Sida qui a été célébrée au palais d’État d’Iavoloha, sous l’égide du Président de la République p.i Rivo Rakotovao, le Ministre de la santé publique, plusieurs membres du gouvernement, des représentants des différentes organisations internationales et nationales qui œuvrent dans la lutte contre le VIH Sida.

Cette journée commémore le décès de millions de personnes ayant perdu la vie à cause de maladies liées au Sida. Des personnes qui sont, pour beaucoup, décédées parce qu’elles ne pouvaient pas accéder aux services de lutte contre le VIH, ou à cause de la stigmatisation, de la discrimination et de la tendance à l’incrimination des populations clés. Ainsi, en cette journée mondiale de lutte contre le sida, l’ONUSIDA mène une campagne de sensibilisation incitant tout le monde à connaître leur statut VIH et leur charge virale. Le thème de cette année étant « Connais ton statut ! ». En 2017, 9,4 millions de personnes ignoraient qu’elles vivent avec une maladie potentiellement mortelle mais traitable. A Madagascar, seulement 10% des personnes estimées vivant avec le VIH ont été dépistées. « La situation pousse à focaliser la célébration de cette journée mondiale au renforcement des activités de  dépistages. » a déclaré le Ministre de la Santé publique.

Le discours du Président p.i., Rivo Rakotovao, a souligné l’importance de cette sensibilisation au dépistage du VIH chez tous les citoyens. Il a d’ailleurs été le premier à se faire dépister dans le stand spécial mis en place au palais d’Iavoloha à l’occasion de cette journée mondiale. Le Chef de l’Etat a aussi fait appel à la solidarité, à la compréhension et à la compassion envers les personnes atteintes du VIH Sida. « Il faut changer notre mentalité face à cette maladie. Il faut arrêter la stigmatisation et les discriminations qui font que beaucoup n’osent pas se faire dépister et que plusieurs personnes portant la maladie soient rejetées par leur famille et la société et n’ont même plus la volonté de suivre les traitements adéquats.

C’est ensemble que nous allons vaincre cette maladie à l’horizon 2030 et nous allons renforcer tous les dispositifs pour y arriver. » a déclaré le Chef d’Etat.

Laisser un commentaire