La Société Malagasy

Diversité ethnique

S’il est vrai que l’on compte 18 tribus traditionnelles à Madagascar, la diversité n’y est pas pour autant de type racial mais bien plutôt d’ordre géographique, politique ou économique. L’amalgame des peuples d’Orient, d’Asie du Sud-Est, d’Afrique et d’Arabie se retrouve en chaque groupe, du nord au sud. Tous les clans ont une culture originelle commune.

Autre point de vue

En revanche, il existe une énorme différence à Madagascar entre les ethnies (et pas les tribus) « Ambaniandro » (Littéralement ceux qui sont nés sous le jour) essentiellement représentés par le groupe Mérina et les ethnies dites “côtières” (essentiellement d’origines bantoues et au type « négroïde »)

Si, comme dans toute société, la mixité ethnique existe et se développe dans le cadre du concept de « Fihavanana » (un esprit de consensus très particulier que bien peu d’Européens arrivent à cerner) et par les influences « occidentales » et du développement des échanges mondiaux (par la jeunesse malgache), il persiste une sorte de racisme latent, imperceptible aux « Vahiny » (les invités, les visiteurs), issu de la grande histoire et des fondements de la civilisation malgache, et en particulier des guerres de conquête entre les Rois et Reines Mérina (des hauts plateaux malgaches) et principalement le peuple Sakalave de la côte ouest de Madagascar. Ce racisme existe également envers les « Mérina » et de la part des sujets de certains royaumes « Sakalaves » (les « Vezo » et les « Boina » en particulier). Quant aux Arabes, bien peu ont fait souche et la plupart sont retournés vers Zanzibar. Enfin, concernant les populations issues de l’immigration « coloniale » (hors période esclavagiste), les Indo-pakistanais et les Asiatiques. Il faut rajouter que les différences culturelles sont marquées entre les peuples côtiers et ceux des hauts plateaux, même si le culte des ancêtres est partout répandu (comme dans toute civilisation) et que l’espoir d’une « vie » meilleure après la mort (le paradis) rend globalement le Peuple Malgache assez fataliste face aux aléas de la vie terrestre… La Musique et la comédie, en particulier, expriment profondément ces différences entre ces deux (ou quatre) mondes qui caractérisent Madagascar.

Communautés

Outre les 18 ethnies, certaines communautés issues d’une immigration récente (à partir des années 1900) sont considérées comme la 19e ethnie ; il s’agit notamment :

  • des Comoriens vivant principalement dans les provinces d’Antsiranana et Majunga ;
  • de la communauté chinoise d’origine cantonaise ( « Sinoa » ) pour la plupart commerçants de détail et alimentaire ;
  • de la communauté indo-pakistanaise ( « Karana » ) propriétaires de magasins particuliers et de bijouteries ;
  • 1980 début avec la Chine de la provende pour bétail.

Laisser un commentaire