Foire Internationale: l’Agriculture Malagasy vers la modernité

La Première édition de la Foire Internationale de l’Agriculture de Madagascar a été ouverte officiellement ce matin par le Président Hery Rajaonarimampianina, un évènement de grande envergure impliquant l’ensemble du secteur agricole qui se tient au parc des expositions  Forello Tanjombato du 14 au 17 Septembre, avec comme objectif principal de trouver des partenariats et des bailleurs de fonds locaux ou étrangers pour une
coopération et des échanges pour le développement de la filière.
Pour le Président Rajaonarimampianina, cette Foire Internationale de l’Agriculture revêt une importance particulière, pour le peuple Malagasy tout entier, car c’est une première dans l’histoire de Madagascar. Elle s’inscrit parfaitement dans la politique de l’État pour la croissance économique et le développement du milieu rural à Madagascar.
Pour le Ministre auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Élevage, Rivo Rakotovao, conformément à la vision du Président de la République qui préconise le développement rural, il est important d’accompagner les efforts des petits et moyens exploitants agricoles vers l’ouverture aux marchés locaux et internationaux, tout en incluant les investisseurs publics ou privés potentiels.

Cette FIA est le fruit de la vision orientée vers le développement agricole à long terme, contribuant à placer Madagascar comme principal Grenier de l’Océan Indien. Le Ministre a notamment plaidé pour l’octroi des terres arables appartenant à l’État aux agriculteurs  Malagasy, afin de parvenir à un réel développement rural.

Ce que le Président de la République a approuvé et soutenu pour la énième fois, en déclarant que l’État Malagasy ne vendra jamais de terres aux étrangers.
En effet, lors de son discours d’investiture, le Président Rajaonarimampianina s’est déjà engagé à donner un nouvel élan au développement économique qui doit profiter à tous et contribuer pleinement à la réduction dela pauvreté. Il s’agit donc, selon lui, de contribuer à une croissance économique durable et inclusive ; cela implique la création d’emplois et de travail pour tous, tout en préservant l’environnement:

Les crises politiques de 2009 ont détruit considérablement les fondements du développement du secteur agricole, a-t-il rappelé, tout comme les fondements du développement économique, cependant Madagascar peut se réjouir actuellement en revoyant les étapes franchies depuis 2014 et les réformes engagées en 2016. “Maintenant, nous estimons qu’il est temps de nous focaliser sur un secteur fondamental de notre économie qu’est
l’Agriculture” a déclaré le Président Rajaonarimampianina, un secteur agricole qui inclut l’Élevage, la Pêche et les Forêts.


Transformation de l’Agriculture Malagasy
L’Agriculture est le principal pourvoyeur d’emplois et de valeurs ajoutées à Madagascar. Elle constitue la base de la production alimentaire pour toute la population par le biais de l’agriculture familiale, qui représente la plus grande majorité des exploitations agricoles dans le pays.

Madagascar est un pays agricole, car plus de 80% de la population travaillent dans le secteur agricole et 68% des ménages se déclarent exploitants agricoles. Le secteur de l’agriculture demeure l’atout le plus sûr pour la sécurité alimentaire, mais aussi, une des pistes les plus crédibles pour sortir le pays de la pauvreté et de la situation d’insécurité alimentaire. ”On doit assurer la Transformation”, a précisé le Président Rajaonarimampianina. Une transformation de l’agriculture, dans une approche filières et par la promotion des chaînes de valeurs, nécessitant l’exploitation rationnelle des
ressources naturelles, dont les 30 Millions de Km2 de terres arables, non encore exploitées. Le Président Rajaonarimampianina a également incité toutes les parties prenantes de l’Agriculture à Madagascar à relever les défis en transformant les opportunités des marchés offertes aux agriculteurs Malagasy, dont les 500 Millions de consommateurs compris dans les sous-régions COMESA, SADC et COI.

“Madagascar sera sans aucun doute le grenier alimentaire de l’Océan Indien” a-t-il martelé. Mais cela doit d’abord passer par le respect des règles qui régissent le commerce international, en fournissant des produits en quantité et de qualité et aux normes exigées par les marchés. L’agriculture familiale doit également intégrer tous les acteurs clés de l’agriculture, afin de s’ouvrir à l’agrobusiness qui profite à l’économie nationale et à
l’amélioration du bien-être de la population. Cela entend la pratique du partenariat intelligent entre l’agriculture familiale et l’agrobusiness. Tout cela entre dans les stratégies nationales de développement rural durable, a indiqué le Président Rajaonarimampianina.
Les bases de la transformation de l’agriculture sont actuellement entamées, avec la mise en place de certaines lois et textes règlementaires dont la nouvelle lettre de politique foncière élaborée en 2015, la loi sur le partenariat public-privé, le projet de loi sur les zones économiques spéciales et celui du développement industriel, les réformes dans le secteur de l’Énergie, les actions pour l’amélioration des infrastructures structurantes comprenant les routes, les ponts et les barrages hydro agricoles, etc.


Le Président de la République a évoqué le partenariat entre les gouvernements Malagasy et Marocain sur les recherches scientifiques axées sur l’analyse de la nature des sols à Madagascar, et le besoin en nutriments pour une bonne productivité. Il y a également le partenariat avec le Gouvernement Indien sur le projet d’installation d’une usine de fabrication de tracteurs à Madagascar.


Une conférence, axée sur le thème de “Transformation de l’Agriculture Malagasy pour une agriculture moderne et prospère”, a été tenue par le Président Rajaonarimampianina avec les acteurs majeurs de la chaîne opératoire du secteur agricole Malagasy et des opérateurs économiques internationaux dans les locaux mêmes de la Foire Internationale de l’Agriculture à Tanjombato.

Le Président de la République a ensuite reçu successivement en audiences privées le Ministre Mauricien de l’Agriculture et de la sécurité alimentaire,
accompagné de l’Ambassadeur de l’Île Maurice à Madagascar, ainsi que l’Ambassadeur du Brésil, SEM Rodrigo De Lima Baena Soares, accompagné de la Country Manager de la Banque Mondiale à Madagascar, Coralie Gevers.


Le Président Rajaonarimampianina a ensuite rencontré la Presse où il a notamment souligné l’importance du développement agricole, non seulement pour la croissance économique du pays, Mais surtout pour l’amélioration du bien-être de la majorité de la population Malagasy qui vit et travaille dans les secteurs liés à l’Agriculture.
Le secteur agricole représente une composante essentielle de l’économie. Il contribue pour près de 30% du PIB du pays et 43%, si l’on y intègre l’agro-alimentaire, mais surtout emploie plus de 80% de la population active.
Cette première édition de la Foire Internationale de l’Agriculture à Madagascar est une occasion pour montrer que l’agriculture familiale, l’agrobusiness et l’agro-industrie ne sont pas nécessairement incompatibles, souligne le Président Rajaonarimampianina. Au contraire, nous allons faire en sorte qu’ils constitueront les trois piliers inséparables sur lesquels reposeront les stratégies pour la transformation de l’Agriculture à
Madagascar, a-t-il poursuivi.

Il a félicité tous les opérateurs ayant participé à la Foire Internationale de l’Agriculture, notamment Michel Domenichini Ramiaramanana, Directeur de l’Agence Première Ligne, coorganisateur de l’évènement avec le Ministère auprès de la Présidence en charge de l’Agriculture et de l’Élevage. Il n’a pas oublié de remercier également les partenaires et tous les acteurs du développement rural durable à Madagascar, sans oublier les membres du Corps diplomatiques venus nombreux pour honorer l’ouverture officielle car leur participation démontre de leur volonté d’agir et d’œuvrer ensemble avec l’État Malagasy pour que le pays retrouve le chemin de la croissance durable et inclusive par le biais d’une agriculture moderne et prospère. La représentante des paysans et agriculteurs Malagasy a indiqué que la tenue de cette Foire Internationale de l’Agriculture à Madagascar est vraiment symbolique et une première dans l’histoire de Madagascar, car il s’agit d’une plateforme de rencontre directe entre les paysans agriculteurs
et les grandes entreprises locales et internationales opérant dans les secteurs agricoles.

Cet initiative s’adresse et encourage directement les petits et moyens agriculteurs Malagasy, s’est-elle réjouie. Le Président
Rajaonarimampianina a rassuré tous les paysans malagasy qu’il est et restera toujours à leur écoute et œuvrera toujours pour améliorer leur bien-ê

 

Laisser un commentaire