Célébration nationale de la J ournée mondiale de l’énergie à Ambatondrazaka

Les sites hydroélectriques d’Androkabe et de Maheriara sont en construction Ambatondrazaka

Le Président de la République était dans dans l’Alaotra Mangoro ce 21 octobre à l’occasion de la célébration de la J ournée Mondiale de l’Energie, sur le thème de « L’électrification au service du développement rural ». Ce fut une visite très significative à plus d’un titre car il s’agissait de marquer la construction, en cours, des sites hydroélectriques d’Androkabe et de Maheriara. Ces deux futures grandes infrastructures hydroélectriques, dont l’entrée en fonction est prévue fin 2017, produiront respectivement 1600 KW et 700 KW. Elles sont situées dans les districts d’Ambatondrazaka et d’Amparafaravola.

jme-ambatondrazaka-1

La célébration de la J ournée Mondiale de l’Energie à Ambatondrazaka, la capitale de la riche région agricole d’Alaota Mangoro, est symbolique dans la mesure où les deux infrastructures hydroélectriques en cours de construction présentent une des facettes de l’agrobusiness, a déclaré le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, lors de sa rencontre avec la population d’Ambatondrazaka. Il s’agit en effet de concrétiser la complémentarité entre une agriculture à forte productivité d’une part et de l’autre l’électrification rurale, surla base d’une source d’énergie renouvelable. Beaucoup de projets sont en cours dans le secteur agricole dans la Région Alaotra Mangoro, et des études élargies sont également menées afin de mettre en place un grand ensemble d’infrastructures de base, mais tout ne se fera pas du jourau lendemain, a déclaré le Chefde l’Etat.

jme-ambatondrazaka-2

La célébration de la J ournée Mondiale de l’Energie, à Ambatondrazaka, a été l’occasion,
pourle Président Hery Rajaonarimampianina de faire le point surle problème de l’énergie. A l’heure actuelle, seuls 15%de la population ont accès à l’électricité, dont 5%se trouvent en milieu rural. Par ailleurs, 70% de l’électricité produite proviennent de centrales thermiques car la construction des derniers barrages hydroélectriques remonte au début des années 1980. Nous sommes conscients des problèmes causés par le délestage et les coupures à tous les niveaux, a fait remarquerle Président. Il a explicité la situation en matière de coûts. 

jme-ambatondrazaka-3

La production du KWH revient à 915 ariary, soit 26 cents d’euro, pour être vendu ensuite à 563 ariary, ce qui provoque une perte de 352 ariary parKWH produit. C’est l’Etat qui assume cette perte par l’octroi de quelques 300 milliards d’ariary, par an, à la J irama, pour compenser, alors que plus de 85% de la population malagasy n’ont pas encore accès à l’électricité. L’utilisation de centrales thermiques est une source de pertes financières. Le
problème est encore exacerbé par des vols de production d’électricité et de gas-oil, sans
compter, a regretté le Président, que même les nouveaux réseaux d’éclairage publics qui
fonctionnent à l’énergie solaire font l’objet également de vols d’accessoires. Il a parailleurs
mis en garde contre certaines menées qui veulent manifestement profiter de la situation
pourse livrerà la déstabilisation.

jme-ambatondrazaka-4

Face à la situation actuelle, dans le domaine de l’énergie, Madagascar est entré dans la
transition énergétique, pour s’engager résolument dans l’exploitation des sources d’énergie renouvelables : l’eau, le solaire, l’éolien et la biomasse. En ce qui concerne l’hydroélectricité, le potentiel de Madagascar est de 8000 MGW, dont 5% seulement sont exploités pour l’heure. Dans le cadre du projet « J iro Kanto », les centrales hydroélectriques d’Androkabe et de Maheriara vont entrer en fonction à la fin de l’année 2017. Ce sont les populations de 15 communes rurales d’Ambatondrazaka et d’Amparafaravola qui en seront les bénéficiaires, soit une population cible de 180 000 habitants. Le financement des travaux est assuré par l’Union Européenne, avec plus de 4 millions d’euros, et la BETC Nanala, pourun total de plus de 5,343 millions d’euros.


La Président Rajaonarimampianina a réitéré à Ambatondrazaka que la mise en place d’un
réseau de production hydroélectrique constitue un levier fondamental pour divers secteurs
et amener le développement. Au niveau de tout le pays, les appels d’offres ont été lancés
pour l’aménagement de sites hydroélectriques, à Sahofika, sur la rivière Onive, à l’Est
d’Ambatolampy, Volobe, à Toamasina, Antetezambato, dans la région Amoron’i Mania, et
Ranomafana dans le district d’Ankazobe. A l’occasion de sa visite à Ambatondrazaka, le
Chef de l’Etat a également insisté sur la nécessité de préserver l’environnement et,
notamment, de luttercontre les feux de forêts et de brousse. Ces actes impactent fortement sur les services écologiques, a-t-il déclaré, car ils nuisent à l’agriculture et à la production d’énergie hydroélectrique. Il a lancé un appel aux maires et aux élus afin de renforcer les actions de sensibilisation contre ces fléaux.

Laisser un commentaire