UNE ATTENTION PARTICULIERE SUR LES DROITS DE LA FEMME

BALISE

LOGO MPPSPF

COMMUNIQUE DE PRESSE

UNION AFRICAINE : UNE ATTENTION PARTICULIERE
SUR LES DROITS DE LA FEMME

            Trois missions en une à Addis Abbeba, Capitale de l’Union africaine pour Madame Onitiana Realy, Ministre de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme, du 17 au 21 janvier 2016. Prise en charge totalement par l’Union africaine, la petite délégation est composée de la Madame la députée Toto Lydia, Présidente du Réseau des femmes parlementaires de Madagascar et représentante de notre pays au sein du WIP (Women in Parliament) ainsi que d’une technicienne experte du MPPSPF accompagnant Madame la Ministre.

Le trio représente Madagascar lors de :
– la 8ème réunion pré-sommet de l’Union Africaine sur le genre et session extraordinaire du comité technique spécialisé sur le Genre et l’autonomisation de la Femme, 17 au 20 janvier 2016. Cette rencontre est organisée en vue de la préparation du traditionnel Sommet des Chefs d’Etat de l’Union africaine, prévue du 25 au 31 janvier prochains, toujours à Addis Abbeba.
– la réunion des Ministre en charge du Genre de la SADC relative à la validation de la résolution 58/3 sur les femmes, les filles et le VIH/SIDA, le 20 janvier 2016 ;
– la séance consultative africaine de la Commission des Nations Unies sur la Condition Féminine (ONU Femmes) au siège de la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, le 21 janvier 2016. Il s’agit aussi d’une réunion de préparation du Sommet de la CSW ou Commission des Nations Unies sur la Condition Féminine qui se tient annuellement en mars à New-York pour évaluer les avancées de l’application des Résolutions de Beijing.
Au niveau de l’UA, l’année 2016 est déclarée « Année africaine des droits de l’homme avec une attention particulière sur les droits des femmes ». A l’occasion de la 8e réunion pré-sommet, Madame Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l’Union Africaine a attiré l’attention de l’assemblée sur « le rôle que tiennent les femmes dans la mise en oeuvre des projets et programmes sur le genre et l’autonomisation des femmes ». Elle a insisté sur « le renforcement des voix des femmes à tous les niveaux » et n’a pas manqué « d’inciter les femmes, agents du changement, à ne pas se conformer aux situations mais à les transformer ». Pour Madame la Ministre Onitiana Realy: « Le temps est venu pour l’Union africaine de passer aux actions concrètes car les instruments juridiques et d’encadrement sont prêts. Les financements y afférents doivent aussi suivre pour pouvoir rendre effective l’autonomisation des femmes ».
Madame Toto Lydia partage le même avis et l’a fait savoir à l’occasion de son intervention sur « le Rôle des femmes dans la gouvernance publique ».
En plus des ministres africains en charge du genre et de la condition féminine, les organes de l’UA et les institutions des Nations Unies, les réseaux des femmes de la GIMAC ainsi que des représentantes des organisations de la société civile ont aussi participé aux conférences. Toutes et tous étaient unanimes pour une prise en considération effective par les Chefs d’Etat, des résolutions en faveur des Droits de la Femme, examinées lors de ces réunions préparatoires, lors du prochain Sommet de l’UA.

La Cellule Communication
Mercredi 20 Janvier 2016

Malala Andriantsitohera

Malala Andriantsitohera

Mahaliana i Madagasikara, indrindra ireo zavaboahariny !