’Approvisionnement en eau de Tana

La décentralisation des centres d’approvisionnement en eau potable pour Antananarivo, et  sa grande banlieue,  fait  partie  de s projets  structurants  lancés  depuis q uelques années par  le Gouvernement, à  travers la  Jirama. En effet, si  Mandroseza était, jusqu ’ ici, le seul centre en service,   trois nouvelles  unités  ont  été  créées,  respectivement  à  Ambatofotsy,  Avaradrano,          pour la zone Nord-Est de la Capital, d’une capacité de 2.400 m3 / jour ; à Faralaza, Talatamaty, pour l’Ouest, 9 600 m3 ; et enfin, à Ankadivoribe, 2 400 m3/jour, pour le Sud, l’Atsimondrano.

L’existence de ces centres permet désormais l’ autonomisation  de l ‘ approvisionnement  en  eau potable des quatre zones d’Antananarivo. Le Président de la République a visité, dans la matinée de ce jeudi 9 août,  les  centres  de  Mandroseza et  d’ Ankadivoribe, en compagnie du Ministre de l’eau, de l’énergie et des hydrocarbures, Lantoniaina Rasoloelison, et les hauts responsables de la Jirama. Les infrastructures de traitement et de distribution d ’ eau  potable  d ’Antananarivo et sa grande  banlieue  sont  vétustes,  certaines  sont  même centenaires, et, de ce fait, leur rénovation constitue une priorité ;
à ce sujet, le Chef de l’Etat a annoncé l’existence d’un grand projet, en cours, dans le domaine de   la distribution d ‘ eau,  financé  par  la  Banque  Européenne  d ‘ Investissement (BEI)  et l ‘ Union Européenne, visant à augmenter la capacité de Mandroseza, qui passera de 150.000 à 200.000 m3
/jour, et incluant également la rénovation des 350 km de conduites du réseau de distribution.

Le Président a insisté sur l’importance accordée par l’État aux projets d’approvisionnement en eau, dans le respect des normes de qualité. C’est un grand défi à réaliser, a-t-il dit, et la décentralisation est en cours avec l’augmentation de la capacité des centres d’approvisionnement.

Lors de la visite à Ankadivoribe, ensuite, il a rappelé, à la population, le défi lancé l’année dernière en ce qui concerne l’adduction d’eau potable, et le pavement de la route qui relie cette commune  à celle d’Andoharanofotsy. « C’est  une  grande  avancée  car  la  réalisation  de  projets  structurants contribue énormément à l’ amélioration des conditions de vie  de tous les habitants, et c’est l’esprit même de la Vision Fisandratana 2030,  car  tous  les projets  réalisés  répondent  parfaitement aux aspirations des populations à la base »,  a – t – il précisé.

En ce qui concerne l’eau potable et la décentralisation des centres d’approvisionnement, il a relevé qu ’ Antananarivo  et  sa  grande  banlieue  en bénéficient. A  cet effet, il a annoncé que la capacité d’approvisionnement d’eau potable sera doublée dans les deux ans à venir.                                             Par ailleurs, il n’a pas manqué d’inviter la population d ‘ Ankadivoribe  à  bien  entretenir  la  route
nouvellement rénovée en pavés.                                                                                                                        Le financement du projet d’approvisionnement en eau potable à Ankadivoribe s’élève à 5 milliards d ‘  ariary,  dont   60%  ont  été  assurés   par l ‘ État,  à  travers  la  Jirama,  et  plus  de  30%  par  le Gouvernement    Britannique   auquel   le   Président   Rajaonarimampianina   a   adressé   ses   vifs remerciements, car le projet contribue énormément à l’amélioration du bien-être de la population.

Laisser un commentaire