42 ans et 70 ans de l’histoire

 

Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a dirigé, dans  la  matinée  de  ce  30 Juillet 2018, la cérémonie de commémoration des 40 ans du transfert des dépouilles du Premier Ministre Rakotomalala Joël, du Ministre Rajaonah Pierre, et du Colonel Rakotonirainy Alphonse au Mausolée Ankatso, tous trois décédés lors du crash de l’hélicoptère  qui les transportait, le  30 juillet 1976, il y a 42 ans.

Une seconde cérémonie de commémoration a eu lieu  ensuite  à  Ampitifirana,  dans  le  domaine
de l’Université d’Antananarivo, en la  mémoire  de  l’ exécution,  le 28  avril  1948,  du Lieutenant
Randriamaromanana, et celles de Rakotondrabe Samuel, Ratsizafy Samuel, Bekamisy et Lezoma,
des illustres patriotes exécutés par le pouvoir colonial le 19 Juillet 1948.

Le  30  juillet  1976,  alors qu ’ il  se  dirigeait  vers  Mandoto,    dans   la  Région  Vakinankaratra, l’hélicoptère des forces armées qui transportait le Premier Ministre Rakotomalala, s’écrasait dans la zone  d’ Ankazomiriotra. Le crash avait fait 7 morts : le Lieutenant – Colonel Rakotomalala Joel, Premier Ministre à l’époque, Rajaonah Pierre, Ministre de l’agriculture et de la réforme agraire, le Lieutenant  Colonel   Rakotonirainy  Alphonse, Chef de l’Etat – major  Général des Forces Armées Populaires,  le   Commandant  Rampanana   Martin,  Directeur  du  Cabinet  Militaire  du Premier Ministre, le Lieutenant  Todisoa  Angelison,  pilote  de  l’appareil, l’Adjudant – chef Ndriamananto Fernand, mécanicien, et  Randriantsoa Victor, Caméraman de la Radio Télévision Malagasy.

Deux ans après la tragédie du 30 juillet 1978, les dépouilles de Rakotomalala Joel, Rajaonah Pierre, et Rakotonirainy Alphonse, avaient été transférées au Mausolée « Fasan’ny Mahery fo » à Ankatso. Quarante 40 années se sont  écoulées  depuis ce  transfert,  et  le  souvenir  des  victimes  du  crash d’Ankazomiriotra renaît dans la mémoire des malgaches, et un hommage  glorieux  leur  fut  rendu en ce jour.
A Ampitifirana, Ankatso
Le  Lieutenant  Randriamaromanana     Albert   est  l’ une  des  figures  patriotiques  de  la lutte  de libération de 1947. Il avait assumé de grandes responsabilités dans la préparation, à Fianarantsoa, où il était en poste. Il fut arrêté et exécuté le 28 avril 1948, au lieu dit Ampitifirana, ancien champ de tir, et lieu d’exécution de  l’  armée  coloniale,  situé  dans  le  domaine  de  l’ actuelle  université d’Antananarivo.                                                                                                                                                       Le 19 juillet de la même année, d’autres leaders  et  combattants  nationalistes  subirent  le  même sort, il s’ agit de :  Rakotondrabe  Samuel,  un industriel  du  tabac  qui  opérait à  Antananarivo  et Fianarantsoa,  Ratsizafy  Samuel,  commerçant  et  du  grade  de  général  au sein  des combattants nationalistes, Bekamisy et Lezoma, tous deux de Vatomandry, et qui assuraient la liaison entre les combattants de l’Est ceux d’Antananarivo.

En ce jour, 70 ans après, une plaque commémorative et deux stèles ont été érigées en leur mémoire sur les lieux de leur exécution. Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a salué l’immense patriotisme de toutes ces personnes  tombées  pour la patrie  et  pour  sa  libération.  Il a notamment souligné que  tous  les  malgaches  se doivent de connaître l’histoire du pays,  et  de ses héros, car l’histoire est l’âme du  peuple.  « Nous sommes aujourd’hui libres grâce à ces héros, mais nous  restons  encore   malheureusement  asservis  par  beaucoup  de  maux :  la pauvreté, la misère morale, l’égoïsme,  l’insécurité  ou encore la division. Nous avons oublié ce qui nous unit : la patrie. Nous avons oublié au nom de quoi nos héros ont combattu et donné leur vie : la patrie.

Aujourd ’ hui, le  patriotisme  nous   anime  dans  la  lutte  pour  le  développement  du  pays  et   la prospérité de son peuple. Nous sommes tous des soldats de cette lutte acharnée. Nous devons tous nous battre, apporter notre  contribution à  l ’ émergence  du  pays, et , pour  réussir,  nous  devons procéder à un changement, dans  les manières d’être, de penser et  d’ agir. Nous devons accepter et recevoir la renaissance des mentalités comme seul socle de notre métamorphose durable.                 J  ’ en  appelle  à   l ’ amour et au  véritable  patriotisme qui sommeillent en chacun de nous,  et  ne demandent qu ’ à être ravivés pour briller de mille feux.                                                                              Levons le poing pour le développement et la prospérité de notre Patrie » ,  a conclu le Président Hery Rajaonarimampianina.
Lors de cette seconde cérémonie, le  Chef d ’ Etat a par  ailleurs  procédé  à  la remise  des  prix  aux
lauréats du concours organisé autour de la commémoration des 70 années de la lutte de libération de 1947.                                                                                                                                                                    Les cérémonies se sont déroulées en présence des familles des défunts, du Premier Ministre Ntsay Christian, le Président du Sénat, Rivo Rakotovao, et plusieurs membres du Gouvernement.

Laisser un commentaire