Le 30ème sommet de l’Union Africaine

Le 30ème sommet de l’Union Africaine a été très positif et bénéfique, selon le Président Hery Rajaonarimampianina, au terme des deux jours de travaux à Addis Abéba. Interrogé par les journalistes des médias malgaches qui l’accompagnent, il a indiqué que l’UA est entrée dans une nouvelle étape. La réforme institutionnelle et financière connaît des progrès significatifs. 

Le Chef de l’Etat du Rwanda, Paul Kagame, a officiellement accédé à la présidence tournante de l’UA, et, l’année prochaine, ce sera le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. La réforme institutionnelle et financière de l’UA a enregistré une avancée significative, notamment au niveau du financement, et cela contribuera à renforcer son indépendance.
L’application de la taxe de 0.2% sur les produits d’importation éligibles, par les pays membres, pour financer l’UA, avance. « Cette  contribution sert au fonctionnement de l’UA, et pour financer ses actions, en termes de construction d’infrastructures, et pour les domaines de l’énergie, de l’éducation, et de la recherche, entre autres. Par ailleurs, ce budget contribuera aussi au financement des missions de maintien de la paix. « Sur la corruption, nous avons déjà une stratégie nationale de lutte et les organes spécialisés, mais tout cela doit s’accompagner par un  grand changement au niveau de la mentalité. Madagascar va souscrire entièrement à la décision de l’UA de faire de la lutte contre la corruption le thème majeur de cette année 2018 », a-t-il souligné. Par ailleurs, la participation de Madagascar au 30
ème sommet fut également marquée par la présentation des résultats de l’étude sur le coût de la faim en Afrique par le Président de la République, « un problème crucial à propos duquel nous mettons en œuvre une stratégie
nationale », a-t-il dit.


Dans l’après-midi de ce 29 janvier, le Président a visité le tout nouveau réseau de métro d’Addis Abéba, et il s’est aussi rendu sur un site de construction de logements sociaux entrepris par l’Etat éthiopien. A cet effet, il a indiqué qu’il est toujours important de s’enquérir de l’expérience des autres pays.
Sur les affaires nationales, le Président a souligné que c’est par le travail qu’il faut démontrer l’engagement et la volonté d’apporter le changement au bénéfice du peuple malgache. A cet effet, il a indiqué qu’il ira bientôt à la rencontre des populations des régions pour partager et expliquer la vision Fisandrantana 2030. « C’est une vision qui a été précédée par la réalisation de différents chantiers, alors que d’autres vont débuter. L’élan va se poursuivre, et s’accélérer. La population en sera le seul juge », a conclu le Président.


Les audiences du Président Rajaonarimampianina
En marge du sommet de l’UA, le Président de la République s’est entretenu avec le Vice Président de la République du Burundi, Gaston Sindimwo. 
Le COMESA était au centre des discussions puisque le Burundi devra accueillir, dans le courant de cette année, le sommet de cette organisation régionale, dont Madagascar en assure, actuellement, la présidence. Les deux personnalités ont également évoqué les accords de coopération signés entre Madagascar et le Burundi, il y a deux ans. 

Le Président Hery Rajaonarimampianina a reçu le Haut Représentant du Président de la Commission de l’UA pour le Silence des Armes d’ici 2020, l’algérien Ramtane Lamamra. Ce Haut Représentant du Président de l’UA était tout récemment à Antananarivo, et avait
rencontré le Chef de l’Etat. Ils avaient alors procédé à un balayage de l’horizon politique, et, ce, dans la perspective de la tenue des élections présidentielles malgaches.

Laisser un commentaire